La dystocie chez le chat (reine) est définie comme une difficulté à faire exploser le fœtus ou à délivrer le chaton par le canal de naissance au moment (6-12 heures) du travail (Dar et al., 2015).

Quelles sont les causes de la dystocie des chats ?

L’inertie primaire est de loin la cause la plus fréquente de dystocie chez le chat. On l’observe lorsque l’utérus ne produit aucune contraction, ou seulement des contractions faibles et peu fréquentes, et qu’il n’y a pas d’expulsion de chatons normaux par un canal de naissance normal.

Quels sont les signes de la dystocie ?

Symptômes de dystocie chez les chiens

  • Le travail commence moins de 56 jours après la conception.
  • Le travail n’a pas commencé après 70 jours.
  • Décharge sanglante.
  • < li> décharge verte ou noire pendant plusieurs heures sans livrer.

  • Vomissements.
  • Contractions fortes pendant plus d’une heure sans livrer.
  • Fetus piégé dans la naissance canal.

Quel chat est sujet à la dystocie ?

Seules les chattes gestantes sont exposées au risque de dystocie, et comme le taux de gestation n’était pas connu, un dénominateur approprié n’a pas été déterminé pour cette étude. Les chats domestiques sont plus susceptibles d’être stérilisés et moins susceptibles d’être inscrits dans un programme d’élevage, et donc moins susceptibles d’être exposés au risque de dystocie.

Quelle est la cause la plus fréquente de la dystocie ?

L’échec de la dilatation cervicale et la torsion utérine sont les causes les plus fréquentes de dystocie d’origine maternelle. L’échec de la dilatation cervicale est associé à une supplémentation à long terme en progestérone pendant la grossesse.

Quel est le traitement de la dystocie ?

La dystocie peut être traitée médicalement, avec des agents utérotoniques (ou ecboliques) et une extraction fœtale assistée, ou chirurgicalement, avec un accouchement par césarienne.