Les poulets ont besoin de gravier car ils n’ont pas de dents pour broyer leur nourriture. Lorsqu’on les laisse chercher leur nourriture sur une grande surface, les poulets ramassent naturellement du gravier sous forme de petits cailloux. Ils stockent le gravier dans leur gésier et lorsque celui-ci se déplace, la nourriture est broyée avec le gravier qu’elle contient.

Les poulets ont-ils besoin de manger du gravier ?

Les poulets mangent des pierres et des cailloux pour les aider à digérer la nourriture – c’est aussi simple que cela. Même si les pierres n’offrent aucune valeur nutritive et n’ont pas bon goût, les poulets les mangent parce qu’elles aident à broyer les aliments dans leur gésier.

Les poules ont-elles besoin de gravier si elles ont du sable ?

Bien que les poussins aient besoin de gravier pour les aider à digérer leur nourriture, le sable se détrempe et peut s’agglutiner dans le jabot des poussins, contrairement au gravier ou à la terre du commerce. Cela peut entraîner des complications telles que la suffocation, l’altération du jabot et même la mort.

À quelle fréquence les poulets doivent-ils se nourrir ?

Un poulet a besoin de 30 à 50 grammes de pierres ou de gravier insoluble par an.

Que se passe-t-il si un poulet n’a pas de graine ?

Une récolte aigre (voir notre article) peut être causée par un manque de sable dans le gésier. Lorsqu’une poule mange, les aliments descendent dans le gésier pour être stockés et digérés ultérieurement. Si la nourriture ne peut pas être transformée en raison d’un manque de sable, elle commencera à pourrir et votre poule développera une jabot aigre.

Que dois-je mettre sur le sol de mon poulailler ?

Qu’utilisez-vous sur le sol de la coopérative ? Pour la méthode de la litière profonde, utilisez des copeaux de pin ou de la litière de chanvre comme couche inférieure, car ce sont de petits morceaux qui se compostent assez rapidement. Les copeaux de pin sont peu coûteux et sont disponibles en ligne ou en balles dans votre magasin d’alimentation animale local.

Laisser un commentaire